Comparaison de tâches concurrentes, auditives ou visuelles, pour réduire la détresse et la clarté de souvenirs autobiographiques déplaisants

A comparison of visual versus auditory concurrent tasks on reducing the distress and vividness of aversive autobiographical memories

Description

Cette étude examine les avantages de mouvements oculaires similaires à ceux utilisés dans la désensibilisation et le retraitement par les mouvements oculaires (EMDR) pour réduire la clarté et la charge émotionnelle des souvenirs autobiographiques déplaisants. Nous avons formulé l'hypothèse selon laquelle, sur la base du modèle de la mémoire de travail, toute tâche perturbant la mémoire de travail réduirait la clarté et la charge émotionnelle des souvenirs perturbants. De plus, nous avons prédit que plus un souvenir est visuel, plus sa clarté sera réduite par une tâche visuelle simultanée, par rapport à une tâche auditive (comptage). Trente-six participants non cliniques se sont remémoré un souvenir autobiographique déplaisant, tout en effectuant l'une des trois tâches d'attention double suivantes : les mouvements oculaires, l'écoute d'un comptage ou le contrôle (exposition brève). Les résultats ont montré que les évaluations de la clarté et de la charge émotionnelle du souvenir diminuaient de façon significative après le comptage et les mouvements oculaires, ces derniers donnant les meilleurs résultats. De plus, les mouvements oculaires favorisaient une diminution plus importante de la clarté du souvenir quelle que soit la modalité sensorielle de celui-ci. Même si ces résultats ne sont pas cohérents avec l'hypothèse du modèle de la mémoire de travail d'effets spécifiques au mode, ils sont en cohérence avec une explication en termes d'administrateur central. Les implications de ces résultats pour améliorer le traitement par exposition des états de stress post-traumatiques (ESPT) sont discutées.

This study investigated the benefits of eye movement similar to that used in eye movement desensitization and reprocessing (EMDR) on reducing the vividness and emotionality of negative autobiographical memories. It was hypothesized, based on the working memory model, that any task that disrupts working memory would reduce the vividness and emotionality of distressing memories. In addition, it was predicted that the more visual a memory, the greater the reduction in vividness by a concurrent visual task over an auditory task (counting). Thirty-six nonclinical participants were asked to recall an unpleasant autobiographical memory while performing each of three dual-attention tasks: eye movement, listening to counting, or control (short exposure). Results showed that vividness and emotionality ratings of the memory decreased significantly after eye movement and counting, and that eye movement produced the greatest benefit. Furthermore, eye movement facilitated greater decrease in vividness irrespective of the modality of the memory. Although this is not consistent with the hypothesis from a working memory model of mode-specific effects, it is consistent with a central executive explanation. Implications for enhancing exposure treatment for posttraumatic stress disorder (PTSD) are discussed.

Format

Journal

Language

French

Author(s)

Katrin Kristjansdottir
Christopher William Lee

Original Work Citation

Kristjnsdttir, K., & Lee, C. W. (2013). [A comparison of visual versus auditory concurrent tasks on reducing the distress and vividness of aversive autobiographical memories]. Journal of EMDR Practice and Research, 7(3), 55E-63E. doi:10.1891/1933-3196.7.3.E55. French

Collection

Citation

“Comparaison de tâches concurrentes, auditives ou visuelles, pour réduire la détresse et la clarté de souvenirs autobiographiques déplaisants A comparison of visual versus auditory concurrent tasks on reducing the distress and vividness of aversive autobiographical memories,” Francine Shapiro Library, accessed October 22, 2020, https://emdria.omeka.net/items/show/22320.

Output Formats