Corrélats de la thérapie EMDR en neuroimagerie fonctionnelle et structurelle: Un résumé critique des résultats récents

Correlates of EMDR therapy in functional and structural neuroimaging: A critical summary of recent findings

Description

Les investigations en neuroimagerie sur les effets des psychothérapies qui traitent l'état de stress post-traumatique (ESPT), dont l'EMDR (désensibilisation et retraitement par les mouvements oculaires), ont décrit des résultats cohérents avec des modifications au niveau du débit sanguin cérébral (DSC ; tomographie d'émission monophotonique [SPECT : single photon emission computed tomography]), du volume neuronal et de la densité neuronale (imagerie par résonance magnétique [IRM]) et, plus récemment, du signal électrique cérébral (électroencéphalographie [EEG]). De plus, récemment, des changements neurobiologiques en lien avec l'EMDR ont été relevés par EEG pendant la thérapie elle-même et a montré une modification de l'activation maximale depuis les régions cérébrales limbiques émotionnelles vers les régions corticales cognitives. C'était la première fois que des changements neurobiologiques se produisant au cours d'une séance de psychothérapie étaient rapportés, faisant de l'EMDR la première psychothérapie avec un effet neurobiologique prouvé. Le but de cet article est de résumer les résultats indiquant les changements fonctionnels et structurels se produisant lors du traitement de l'ESPT et présentés par divers groupes de recherche pendant la période 1999-2012. Les changements pathophysiologiques décrits sont présentés en fonction de la technique neuropsychologique et de la méthodologie employée, puis analysés de manière critique.

Neuroimaging investigations of the effects of psychotherapies treating posttraumatic stress disorder (PTSD), including eye movement desensitization and reprocessing (EMDR), have reported findings consistent with modifications in cerebral blood flow (CBF; single photon emission computed tomography [SPECT]), in neuronal volume and density (magnetic resonance imaging [MRI]), and more recently in brain electric signal (electroencephalography [EEG]). Additionally in the recent past, EMDR- related neurobiological changes were monitored by EEG during therapy itself and showed a shift of the maximal activation from emotional limbic to cortical cognitive brain regions. This was the first time in which neurobiological changes occurring during any psychotherapy session have been reported, making EMDR the first psychotherapy with a proven neurobiological effect. The purpose of this article was to review the results of functional and structural changes taking place at PTSD treatment and presented during the period of 1999–2012 by various research groups. The reported pathophysiological changes are presented by neuropsychological technique and implemented methodology and critically analyzed.

Format

Journal

Language

French

Author(s)

Marco Pagani
Goran Hogberg
Isabel Fernandez
Alberto Siracusano

Original Work Citation

Pagani, M., Hogberg, G., Fernandez, I., & Siracusano, A. (2014). [ Correlates of EMDR therapy in functional and structural neuroimaging: A critical summary of recent findings]. Journal of EMDR Practice and Research, 8(2), 29E-40E. doi:10.1891/1933-3196.8.2.E29. French

Collection

Citation

“Corrélats de la thérapie EMDR en neuroimagerie fonctionnelle et structurelle: Un résumé critique des résultats récents Correlates of EMDR therapy in functional and structural neuroimaging: A critical summary of recent findings,” Francine Shapiro Library, accessed November 20, 2019, https://emdria.omeka.net/items/show/22726.

Output Formats