Rôle des mouvements oculaires dans l’EMDR : faire des mouvements oculaires en se concentrant sur des souvenirs autobiographiques négatifs réduit le nombre d’intrusions

The role of eye movements in EMDR: Conducting eye movements while concentrating on negative autobiographical memories results in fewer intrusions

Description

En déconstruisant la thérapie de désensibilisation et de retraitement par les mouvements oculaires (EMDR), les chercheurs ont découvert que l’effet des mouvements oculaires sur les souvenirs négatifs est probablement dû à l’administrateur central. On peut cependant noter qu’ils n’ont pas expliqué de façon satisfaisante les mécanismes de l’administrateur central responsables de cet effet. Un des candidats possibles est le mécanisme de suppression. Notre recherche visait à évaluer l’effet des mouvements oculaires sur la vivacité, l’intensité émotionnelle et la suppression des souvenirs. Dans l’expérience 1, trenteet- un participants non cliniques ont été soumis aux conditions « avec mouvements oculaires rapides » et « sans mouvement oculaire ». Dans l’expérience 2, trente-trois participants non cliniques ont été soumis aux conditions « avec mouvements oculaires rapides », « avec mouvements oculaires lents » et « sans mouvements oculaires ». Pour ces deux expériences, les auteurs ont pris comme variables dépendantes le nombre d’intrusions survenues au cours d’une période de suppression, et l’auto-évaluation par les participants de la vivacité et de l’intensité émotionnelle des souvenirs. L’expérience 2 incluait également une mesure de la capacité de l’administrateur central. Les résultats des deux expériences ont confirmé les hypothèses et montré que des mouvements oculaires rapides produisaient moins d’intrusions que les deux autres conditions (mouvements oculaires lents et absence de mouvement oculaire). L’expérience 2 a également montré une corrélation entre le nombre d’intrusions après des mouvements oculaires rapides et la capacité de l’administrateur central. Nous évoquons enfin les limites de cette étude ainsi que les possibilités de recherches futures et les implications pour la compréhension de la thérapie EMDR

In dismantling eye movement desensitization and reprocessing (EMDR) therapy, researchers have found that the central executive is likely responsible for the effect of eye movements on negative memories. Arguably, however, researchers have not satisfactorily explained central executive mechanisms responsible. One possible central executive mechanism is that of suppression. The aim of this research was to evaluate the effect of eye movements on vividness, emotionality, and suppression of memories. Thirty-one nonclinical participants in Experiment 1 completed fast- and no-eye-movement conditions. Thirty-three nonclinical participants in Experiment 2 completed fast-, slow-, and no-eye-movement conditions. Number of intrusions during a suppression period and self-ratings of vividness and emotionality were the dependent variables in both experiments. Experiment 2 also included a measure of central executive capacity. Results from both experiments supported the hypotheses and showed that fast eye movements resulted in fewer intrusions than no- and slow-eye-movement conditions. Experiment 2 also found a correlation between number of intrusions after fast eye movements and central executive capacity. Limitations of this research are discussed as well as possibilities for future research and implications for understanding EMDR therapy.

Format

Journal

Language

French

Author(s)

Gauranga Jeram Patel
John McDowall

Original Work Citation

Patel, J. J. P., & McDowall, J. (2017). [The role of eye movements in EMDR: Conducting eye movements while concentrating on negative autobiographical memories results in fewer intrusions]. Journal of EMDR Practice and Research, 11(1), E15-E26. doi:10.1891/1933-3196.11.1.E15. French

Collection

Citation

“Rôle des mouvements oculaires dans l’EMDR : faire des mouvements oculaires en se concentrant sur des souvenirs autobiographiques négatifs réduit le nombre d’intrusionsThe role of eye movements in EMDR: Conducting eye movements while concentrating on negative autobiographical memories results in fewer intrusions,” Francine Shapiro Library, accessed October 22, 2020, https://emdria.omeka.net/items/show/24209.

Output Formats