Impact neurobiologique de l’EMDR dans le cancer

Neurobiological impact of EMDR in cancer

Description

L’exposition à une maladie mortelle comme le cancer peut constituer une expérience traumatique qui dans certains cas peut conduire au développement d’un état de stress post-traumatique (ESPT). Au cours des dernières années, plusieurs études ont investigué ce syndrome chez des patients atteints de cancer, mais peu se sont centrées sur la neurobiologie sous-jacente. Le but de ce texte est de passer en revue la littérature actuelle sur la neurobiologie de l’ESPT dans les maladies oncologiques, en se centrant sur une comparaison des résultats d’études neurobiologiques de l’ESPT chez des patients non atteints de cancer ainsi que sur les traitements ayant montré des résultats efficaces pour ce trouble. Les structures cérébrales jouant un rôle dans l’apparition de l’ESPT en psycho-oncologie, en particulier des symptômes intrusifs, semblent être les mêmes que celles impliquées dans l’ESPT non-oncologique. Ces résultats peuvent avoir des implications importantes sur un plan clinique également, en suggérant que les psychothérapies démontrées comme efficaces dans le traitement de l’ESPT dans différentes populations peuvent aussi être proposées aux patients présentant des symptômes post-traumatiques dus au cancer. D’autres études sont nécessaires pour approfondir nos connaissances sur la neurobiologie de l’ESPT lié au cancer et son traitement, afin de transposer les résultats dans la pratique clinique.

The exposure to a life-threatening disease such as cancer may constitute a traumatic experience that in some cases may lead to the development of posttraumatic stress disorder (PTSD). In recent years, several studies investigated this syndrome in patients with cancer, but few focused on the underlying neurobiology. The aim of this work was to review the current literature of neurobiology of PTSD in oncological diseases, focusing on a comparison with the results of neurobiological studies on PTSD in nononcological patients and on treatments resulted effective for such disorder. Brain structures having a role in the appearance of PTSD in psycho-oncology, and in particular, in intrusive symptoms, seem to be the same involved in non-oncologic PTSD. These findings may have important implications also at clinical level, suggesting that psychotherapies found to be effective to treat PTSD in different populations may be offered also to patients with cancer-induced posttraumatic symptoms. Further studies are needed to deepen our knowledge about cancer-related PTSD neurobiology and its treatment, aiming at transferring the results into clinical practice.

Format

Journal

Language

French

Author(s)

Sara Carletto
Marco Pagani

Original Work Citation

Carletto, S., & Pagani, M. (2018). [Neurobiological impact of EMDR in cancer]. Journal of EMDR Practice and Research, 12(2), E21. doi:10.1891/1933-3196.12.2.E21.  French

Collection

Citation

“Impact neurobiologique de l’EMDR dans le cancerNeurobiological impact of EMDR in cancer,” Francine Shapiro Library, accessed September 25, 2018, https://emdria.omeka.net/items/show/25424.

Output Formats