Évaluation du protocole EMDR de traitement en groupe d’épisodes traumatiques avec des réfugiés: Une étude de terrainEvaluating the EMDR group traumatic episode protocol with refugees: A field study

Description

En 2015, plus de 1,5 million de réfugiés sont arrivés en Allemagne, beaucoup d’entre eux gravement traumatisés. La thérapie de désensibilisation et de retraitement par les mouvements oculaires (EMDR) a prouvé son efficacité dans le traitement des symptômes de stress traumatique aigus ou chroniques. Une modification de la thérapie permettant son utilisation en groupe a été développée par E. Shapiro : c’est le protocole EMDR de traitement en groupe d’épisodes traumatiques (G-TEP). Dans cette étude de terrain, nous avons étudié l’efficacité de deux séances d’EMDR G-TEP pour traiter des réfugiés victimes de traumas. Après une séance de psychoéducation, 18 réfugiés provenant de Syrie et d’Irak, arabophones, arrivés en Allemagne au cours des cinq mois précédents, ont été affectés au traitement et/ou à une liste d’attente. On utilisa en pré- et post-traitement l’échelle révisée d’impact des événements (IES-R) et l’inventaire de dépression de Beck (BDI) et les analyses furent conduites à l’aide du test U de Mann-Whitney et des tests planifiés Kolmogorov-Smirnov. Les résultats montrèrent des différences importantes entre le groupe de traitement et le groupe en liste d’attente, avec une baisse significative des notes IES-R (p > .05). Bien que les différences des notes BDI n’aient pas atteint le niveau de signification statistique (p = .06), une baisse importante des notes BDI fut observée dans le groupe de traitement. Ces résultats fournissent une preuve préliminaire indiquant que l’EMDR G-TEP pourrait permettre de traiter efficacement des personnes réfugiées souffrant de traumatismes.

In 2015, more than 1.5 million refugees arrived in Germany, many severely traumatized. Eye movement desensitization and reprocessing (EMDR) therapy has been proven to be an effective treatment for acute and chronic traumatic stress symptoms. A modification for provision in group settings was developed by E. Shapiro: the EMDR Group Traumatic Episode Protocol (G-TEP). In this field study, we investigated the effectiveness of 2 sessions of EMDR G-TEP in treating traumatized refugees. After receiving a psychoeducation session, 18 Arabic-speaking refugees from Syria and Iraq who had come to Germany during the previous 5 months were assigned to treatment and/or waitlist. The Impact of Event Scale-Revised (IES-R) and Beck Depression Inventory (BDI) were administered at pre- and posttreatment. Analysis was conducted using the Mann–Whitney U test and planned Kolmogorov–Smirnov tests. Results showed significant differences between the treatment and the waitlist groups, indicating a significant decline in IES-R scores (p < .05). Although differences in BDI scores did not reach significance (p = .06), a large decline in BDI scores was seen in the treatment group. These results provide preliminary evidence that it might be effective to treat groups of traumatized refugees with EMDR G-TEP.

Format

Journal

Language

French

Author(s)

Maria Lehnung
Elan Shapiro
Melanie Schreiber
Arne Hofmann

Original Work Citation

Lehnung, M., Shapiro, E., Schreiber, M., & Hofmann, A. (2018). [Evaluating the EMDR group traumatic episode protocol with refugees: A field study]. Journal of EMDR Practice and Research, 12(4) E77-E86. doi:10.1891/1933-3196.12.4.E77. French

Collection

Citation

“Évaluation du protocole EMDR de traitement en groupe d’épisodes traumatiques avec des réfugiés: Une étude de terrainEvaluating the EMDR group traumatic episode protocol with refugees: A field study,” Francine Shapiro Library, accessed September 23, 2021, https://emdria.omeka.net/items/show/25592.

Output Formats